'L'art thérapeutique’ c’est quoi au juste ?

l'art-thérapie et sa modalité thérapeutique :

Il s’agit d’une approche de compréhension de soi et de son rapport au monde  selon  un processus artistique spécifique, utilisé en tant que modalité thérapeutique.

L’expérience sensorielle et ludique initiée par le thérapeute et « traversée » par la personne, constitue le cadre initial de la démarche d’accompagnement de toute personne souffrante, physiquement et psychologiquement et ce, quel que soit son âge, son statut, son milieu social, son niveau d’études, de culture ou de maturité cognitive…

l'art-thérapie et l'action de fabriquer avec son corps :

art thérapie Mareille

Il est de nos jours avéré que les pratiques artistiques orientées « thérapie » procurent de nombreux bienfaits. Cette activité répond à au moins deux besoins inhérents à l’être humain :

  • plaisir de fabriquer un objet concret,
  • plaisir et soulagement à exprimer ses émotions et notamment celles, douloureuses, qui font écran à la légèreté et au mouvement, à la vie elle-même et que le mental défensif, ultra-construit et formaté, vient bloquer.

l'art-thérapie et le ressenti corporel au service de l’élaboration psychique:

Cette pratique ne nécessite aucun prérequis et n’impose aucune attente de résultat esthétique. Ce qui est recherché et encouragé, c’est la reconnexion à son ressenti corporel, à la conscience du geste ainsi que l’élaboration psychique qui l’accompagne, stimulée par l’art-thérapeute.

Les images, les mouvements effectués, les objets créés servent de point de départ et de référence afin de nourrir la relation congruente entre patient et thérapeute. Ouvrant les portes de l’imaginaire, cette démarche permet la libération des émotions par le corps, et l’émergence de ressources intérieures issues de l’inconscient même du patient.

l'univers symbolique et son action psychobiologique :

Utilisée comme outil de compréhension de son univers symbolique et de sa relation au monde, on la retrouve dans différents contextes où des personnes sont aux prises avec de la souffrance et de la violence, avec risques de passage à l’acte ou de récidive.

En outre, cette pratique est particulièrement adaptée à un public qui n’a pas ou peu recours aux mots au quotidien et dans leur usage courant (jeunes ou très jeunes enfants, personnes atteintes de traumatismes psychiques ou fonctionnels, Alzheimer ou maladies apparentées, handicap au polyhandicap…)

Enfin, pratiquée en collectif, et notamment au sein de l’entreprise, elle stimule la créativité, apaise les tensions, crée une dynamique et une cohésion de groupe saines et apaisées qui rejaillissent sur la motivation, le management et l’efficience individuelle et collective.

Regarder, c’est être peintre. Souffrir, c’est être poète. De l’union de la plastique et de l’âme, on peut faire naître le plus bel être vivant intégral : soi-même.

d’après Henry Bataille, poète et dramaturge, 1872-1922